samedi 31 mars 2007

J'ai la tête qui éclate

Rien d'extra-ordinaire à narrer : je suis malade comme jamais : ma tête éclate, mes oreilles sifflent, il n'appelle pas.

Depuis Amsterdam, je suis malade, complètement malade, parfaitement malade, comme quand ma mère rentrait le soir et me laissait toute seule avec mon désespoir, rien que ça, oui.

A cause de celà, j'ai perdu ma place à 35 euros pour le concert de Renaud de mercredi dernier (qui signait sa dernière tournée) et je ne vais pas me rendre ce soir, à l'anniversaire d'Adeline, lieu pourtant où j'aurais pu avoir des nouvelles de Mi...

A la place, je vais me commander de la bouffe indienne car je ne perds jamais l'appétit et encore moins l'envie de raquer plus vite que mon ombre.

J'ai presque fini mon mémoire; naze, il plaira sans doute.

Hier, Michaël m'a envoyé un sms dans lequel il me disait qu'il me fallait cesser de psychoter avec les mecs car j'étais la "meuf la plus mortelle qui existe".
Ouais, ouais...Et si les autres prenaient cet adjectif dans son sens propre, mon ptit bonhomme?

En attendant, je regarde les petits boudins qui m'entourent chaque jour se faire draguer, peu de chance en effet de s'étouffer avec une Knacki Ball...
et je constate encore que je plais à un garçon qui ne croit pas que c'est réciproque car je suis inaccessible!

C'est la meilleure, ça : inaccessible.
Une fille qui rote, qui se casse la gueule à tout va, qui se fout à peu près de tout, qui arbore de plus en plus le bas de jogging-col roulé, même grande, un peu blonde, reste tout ce qu'il y a de plus ouvert. Mais faut croire que non.

Mais si accessible = petite, môche et crasseuse très apprêtée alors je souhaite garder mon inaccessibilité ad vitam eternam.

Car entre inaccessibles, on se comprendra.

15 commentaires:

Lolo a dit…

Viens avec moi t'étendre sur l'asphalte alors.
Je te chanterai juste : non, non, non ne pleure pas, non , ne pleure pas, tu as tu as toujours de beaux yeux...
Et quand tu auras envie de te casser, tu auras droit à : je veux pas que tu t'en ailles.
Pour moi, inaccessible, ça veut dire belle & froide, alors souris!

Staner a dit…

Au nom de la robe

J'espère que tu vas te remettre rapidement. De tout. Et surtout garde ta superbe. Car comme disait Jung "Quand ta soeur et malade, chante pour elle".

Marcel JUNG (1922 - 2004) a été mon voisin de palier pendant de longues années et m'a fait souvent profiter de son immense sagesse, d'ailleurs où allait-il chercher tout ça ?

Pascal a dit…

Yeah. Retour de vacances, un peu de technologie, un peu de lecture de retour chez toi donc.
Et comme d'hab quelques questions. C'est rigolo parce que dans la vie je crois que j'en pose très peu.
D'abord, le type là Juvénal c'est son nom ? Tu as roulé des pelles à un mec qui s'appelle JUVéNAL ? Et là dans ce post du coup c'est qui ce "il" qui n'apelle pas ? Le marié ou Juvamine ?
J'avais pas tellement l'intention d'aller voir Ensemble c'est tout mais tu le décris bien du coup... jme tate. Par contre j'ai pas de grand mère à apeller si jamais je suis ému par le film alors tu me prèterais la tienne ? Ou non je vais plutot aller voir 300. Je suis un garçon j'ai envie, besoin de voir des gens qui se tuent violement sur un grand écran.
Je suis jaloux que tu aies été a Amsterdam, tout le monde va à Amsterdam (en tous cas une personne de mon entourage y était à la même date) sauf moi qui écrit un film dont la fin se passe la bas alors que j'y ai jamais foutu les pieds.
"inaccessible". J'ai des reflexions en tête, là mais pas moyen de les formuler en mots. Il est jeune ce garçon ou quoi ?

-M- a dit…

Pascal : ravie de te retrouver. Où as-tu passé tes vacances, petit chanceux?
Oui, il existe un type qui s'appelle Juvénal, ce type là déteste Paris, encore plus les parisiennes et c'est lui ce "il" qui ne m'a point rappelée. Il ne m'a de toutes façons, pas enthousiasmée plus que ça mais encore une fois, je ne comprends pas cette appartition-disparition!
Juvénal, lui est jeune, son prénom l'indique, mais le type me trouvant "inaccesible" a mon âge.
Et toi, t'as quel âge ;-) ?

-M- a dit…

Merci Staner.
Hélas, mon voisin de palier, c'est Finkelkraut.

Joli Kiwi a dit…

T'as juste la crève ou c'est un chagrin d'amour?

Pascal a dit…

Vacances au ski. Pas mal du tout d'ailleurs.
J'ai 31 ans. Rien n'est inaccessible.
(en fait j'ai commencé à écrire ça allait tip top et là deux clics de surfwebinternet & je me reprend des claques et ca va plus. à un dces 4)

Anonyme a dit…

Quand tu dis que tu viens, et en plus avec des gens, ça serait bien que tu le fasses, ou alors que tu préviennes que ça sera finalement pas possible. A trop vouloir être "fiction" t'en oublies la vraie vie, et la politesse.
Stephane

-M- a dit…

Ma sinusite n'a rien de "fictive", mon blog encore moins.
Je projetais de venir hier, j'avais même décliné l'invitation chez ma meilleure amie qui fêtait son anniversaire à Puteaux, distance oblige. Tu m'excuseras alors de ne t'avoir envoyé de texto t'énonçant que la salle était trop loin. Je te photocopirai mon ordonnance et mon arrêt de travail si tu continues!
J'espère que tout s'est bien passé pour toi, excuse-moi de ne t'avoir prévenu de mon abscence même s'il ne me semble pas t'avoir ASSURE de ma présence.
Sans rancune.

Staner a dit…

C'est l'ouverture d'une rubrique Sport ?

Pascal a dit…

Euh ca se supprime les commentaires pourris ?
Rattacher à Une fille qui rote, qui se casse la gueule à tout va, qui se fout à peu près de tout, qui arbore de plus en plus le bas de jogging-col roulé, même grande, un peu blonde le terme inaccessible... Etrange... L'inaccessible c'est une image construite par chacun. Peut-être par peur de t'avoir et de se dire "bon sang mais une bonne meuf comme ça, j'en fais quoi une fois que je l'ai ?"

-M- a dit…

Pascal : Trouver quelqu'un(e) inaccessible nous permet tout simplement de nous complaire dans notre paresse.
PS : C'est plutôt drôle ce que tu "dis" de moi : tu ne m'as jamais vue!

Staner : Pourquoi pas une rubrique combat de boue,en effet?

BRACKMARD a dit…

M : Je crois que je n'ai rien dit de toi. j'ai copié collé tes mots, il me semble.
Tu mes les mots justes sur mes idées. J'ajouterai "peur" à paresse. Ou la presque peur, même.

-M- a dit…

Peur de tes propres désirs?
Si tel est le cas, cela nous fait 1 autre point commun que le fait de connaître JB (After 8).
Brackmard/Pascal, même combat sinon?

Pascal a dit…

Je serai prétentieux de m'attribuer Brackmard à moi tout seul, on est plusieurs à avoir enfanté cette horreur. (étrange d'ailleurs cette interaction comme ça entre blogger et gmail sans que j'ai rien demandé)
Ses propres désirs font toujours peur. Arriver à ses fins fait peur... Quand on est en haut de la montagne, il m'apparait que la seule chose à faire c'est descendre (ou tomber).
Mais moi j'ai peur de rien. jsuis un bonhomme voyons. Sauf le dentiste hier à 5 minutes du rendez vous.