samedi 10 mars 2007

Je ne veux pas travailler



Sensée accoucher, dans un mois, d'un mémoire professionnel de 30 pages sur "l'avantage de la marotte de classe en petite section dans la construction du langage des petits", je préfère écrire ici mon désintérêt total à cette sordide tache.
Il faut que j'élabore mon plan ce week-end, ce qui me sert finalement d'excuse à rester peinarde chez moi, toute de moche et de conne vêtue et m'apprêtant probablement à mater les victoires de la musique ce soir.

'M'en fous, j'ai du shit à la maison.

Le garçon sans innocence m'aura au moins offert, malgré lui, cela.
La dernière fois que je l'ai vu, je suis repartie, toute innocente que je suis, avec une boulette et 2 euros 50, je ne me suis pas évaluée à plus ce matin là mais la prochaine fois, j'y songerai...

Sur les murs de la chambre de ce garçon-là, des photos de son ex dont une ou elle trône debout sur son lit (avec ses chaussures, c'est dégueulasse), cheveux courts et noirs,yeux marrons, t-shirt vert, mini-jupe en jeans, leggings, escarpins.La panoplie parfaite de la fausse cool, de celle qui a besoin de vert et de leggings pour se frayer une place dans la diagonale VIP de sa morne vie tant son physique ou sa personnalité n'ont rien de transcendant.
Le type de meuf qui ne pourrait être mon amie, que de surface.
Elle est petite et son visage, plutôt ingrat, ses jambes ne sont même pas fines.Incompréhension.

Je constate alors amèrement une nouvelle fois que les garçons très beaux, très hype, très genre- je m'éclate au tryptique et je fume de la weed en écoutant Vitalic,je suis très busy la semaine mais je t'appelle après- sont attirés par ces filles lambdas, voire moches mais très très "au courant", cosmopolitainement parlant.

Ce genre de filles prend de la C. pour le dire ou l'écrire sur son blog,en plus de son blog, forcément, elle écrit un roman j'accuse à l'encontre se son ex qui l'a trompée avec une petite bimbo, fait l'amour mais préfère dire qu'elle baise pour faire croire à une certaine désinvolture ("soyons désinvoltes, n'ayons l'air de rien", tel est son blaze), ne pense qu'à son apparence du matin au soir en affirmant qu'elle n'en est en rien responsable,que ce n'est pas une pouffe blonde, elle, n'a pas de goût propre mais connaît toujours the place to be .

Ce genre de fille attire les petits péteux narcissiques -qui me plaisent bien- à qui elles ne peuvent faire d'ombre que vestimentairement, et me permettent de trouver de nouvelles raisons de contourner habilement ce putain de mémoire.

Je me demande s'il est un genre de mâle que la -M- attire tout particulièrement.
-Les minets? Eliminons-les, je les effraie ces pauv' fillettes.
-Les ingénieurs? Ils raffolent de moi, hélas.
-Les commerciaux? L'affaire n'est pas dans le sac.Il faudra que je songe sérieusement au marketing de luxe.
-Les instits? Cela dépend : tout comme les électro hype, ils fuient pour certains leurs propres désirs, mais ceux qui exercent leur profession comme moi je l'exerce, alors la oui, je leur plais. Mais ce n'est souvent pas réciproque. Faut voir ce qu'on se tape comme animateurs pseudo guitaristes ou comme chimistes reconvertis dans l'Education Nationale!

Je ne vais pas dresser ici une liste exhaustive car le problème reste posé à l'envers : plaire à tous, je le pourrais si je savais seulement à qui et à quoi j'aspirais et surtout avec qui j'aurai envie de passer l'aspirateur le dimanche jusqu'à la fin de mes jours.

Ce qui me rassure un brin néanmoins réside dans le fait que tous les garçons qui m'ont aimée ont pour points communs d'être : incroyablement difficiles,intello ou/et intelligents, de vrais bonshommes aussi, souvent drôles, féministes, joueurs, fidèles, sensuels,atypiquement beaux, humbles et...manquant à l'appel aujourd'hui!

Il me tarde de le revoir, lui, de le séduire sans lui mentir. C'est en effet un des rares individus que je parviens à draguer alors qu'il me plaît vraiment et ce, de façon naturelle. Quand on admet que "séduire c'est mentir" (je te les filerai tes droits d'auteur, Anais!) et qu'on sait qu'avec lui, je ne mens presque pas, on se dit....bah rien, on se dit rien à part :
Bosse feignasse!!
Oui, chef.

21 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est la rubrique société, donc?

-M- a dit…

J'aurais du créer une rubrique cul-turelle, j'y songerai Einsteinette.

-M- a dit…

Rubrique crée. Et oui, ça fat cool d'avoir du te-shi à la son-mai.

Chachou a dit…

à problématiques semblables tu as cet avantage sur moi...le te-shi!

-M- a dit…

Certes Chachou mais j'admets sans honte aucune trouver bien plus succulents les...avocats aux crevettes!

Staner a dit…

Vous ai-je parlé des crumbles à la morue que j'ai mangé il y a peu chez Tante Louise ?
Un délice !

David a dit…

Aux crumbles à la morue, je préfère largement les tartes au poils!

Anonyme a dit…

Staner : rentre chez ta mère

Staner a dit…

Donc je reprend pour ceux qui apparemment ne connaisse pas. Tante Louise est le restaurant Bernard Loiseau de Paris, près de la Madeleine. La cuisine y est habituellement, ..., très bonne, même si le décor, il faut le reconnaitre est un peu vieille france.
Je veux bien aussi faire un tour chez ma mère, même si elle ne cuisine pas tout a fait de la même façon.

-M- a dit…

Bonsoir Staner, les avocats aux crevettes, c'était une image que seule Chachou peut comprendre, d'ou cette petite confusion et ces petits attaques dont tu fus (encore) victime!
Les crumbles à la morue, sinon, me laissent dubitatives, j'ai mangé du chinois ce soir : 5 bouchées à la vapeur, une salade au boeuf à la citronelle et des perles de coco. Tiens, je devrais créer une rubrique culinaire ;-)...

Staner a dit…

Certaines choses me passent un peu au dessus de la tête, donc pas de problème...
J'ai failli, moi aussi, créer une rubrique restaurant. J'y suis trop à mon gout et j'écume la région. Mais j'ai eu peur de l'ennui lié à la répétition et de mon manque de motivation pour tenir une rubrique comme celle là.

Hapax a dit…

Il y a aussi Tante Marguerite et Tante Jeanne, du même fondateur à Paris... Mais pas loin de Louise, tu as Senderens, encore mieux à mon goût... // M - Je t'ai posé déjà la question, mais tu n'as pas lu le dernier Jonquet ? Je ne sais si tu aimes les polars, mais j'ai trouvé les méthodes de l'Education Nat' telles qu'il les décrit... pathétiques. Ton sujet de mémoire y renvoie assez… / Je suis étonné que tu aimes les mecs « humbles »… ou le qualificatif est-il un peu fort ?

-M- a dit…

Non, Hapax, je n'ai pas lu le dernier Jonquet et ce n'est pas mon intention première actuellement.
Pourquoi marques-tu de l'étonnement quant à mon amour des garçons humbles?

Hapax a dit…

Parce que conquérante et victorieuse telle que tu ressors de ce blog, je t'imagine mal avec quelqu'un d'humble... qui ne se prenne pas au sérieux, peut être, mais humble, ça détonne et m'étonne...

-M- a dit…

Je ne suis ni conquérante, ni victorieuse sinon, je ne collectionerais pas les toquards! Tout le monde me dit que je n'ai depuis Mi, pas trouvé "le bon" mais je leur réponds systématiquement que ce n'est pas moi "la bonne".
En fait, je recherche quelqu'un qui apparaît conquérant et victorieux, comme moi dans ce blog, si tel est ton avis (quoique je me demande ce qui le motive) mais qui n'est qu'humilité. En gros, je recherche quelqu'un d'assez imaginatif pour s'être créé la même carapace que la mienne, le bon masque en somme.
Tout-à-l'heure, je n'arrêtais pas de faire la débile auprès de mes collègues et je m'amusais de penser que peut-être ils me trouvaient bête. Je veux que mon homme soit humble mais que les autres pensent tout le contraire. je veux qu'il m'aime mais que ce ne soit pas un sacerdoce, je veux qu'il ait l'air de se foutre royalement de tout, qu'il ait l'air de toujours marcher du côté sauvage de la route alors qu'au fond, tout ce qui l'importe c'est de marcher à mes côtés. Je veux qu'il soit et non qu'il représente. Voila peut-être pourquoi je ne m'entends guère avec les commerciaux...!

Hapax a dit…

:) "je recherche quelqu'un d'assez imaginatif pour s'être créé la même carapace que la mienne, le bon masque en somme"... "Je veux qu'il soit et non qu'il représente"... je crois que j'arrive à voir la nuance... je te suis sur les commerciaux... c'est l'humilité - terme fort ! - qui me désarçonne (par rapport à mon propre masque et mes propres attentes, bien sûr).

Pascal a dit…

Arrète de chercher, tu vas voir tu vas trouver très vite. Elle est petite et son visage, plutôt ingrat, ses jambes ne sont même pas fines.Incompréhension.. Moi aussi des fois je regarde des ex et je me comprends pas. je me dis que mince j'ai eu tous ces mals de bide pour ça ? Pour un physique banal, des jambes pas terribles et des mains moches.... Il y a des choses qui ne s'expliquent pas. C'est chimique tout ça. Courage.

-M- a dit…

Hapax : il est comment ton masque?

Pascal : Mince alors, ressortent de mes mots l'impression que je cherche...
Impression tronquée.
Merci néanmoins pour tes encouragements ;-) !

Hapax a dit…

bonne question... ce qu'il n'a pas : l'air de se foutre royalement de tout, l'air de toujours marcher du côté sauvage de la route... l'humilité, au sens propre, lui fait également et précisément défaut... l'intéressant : ce qu'il est, ce qu'il a, ce qu'il cache ? .... variable ; je le porte aussi peu que possible, suis suffisament compliqué - à défaut d'être complexe - pour ne pas en plus cherche à jouer avec moi même...

Pascal a dit…

en fait, je recherche quelqu'un qui apparaît conquérant et victorieux, comme moi dans ce blog,
et ce mémoire ? fini ?

-M- a dit…

En effet, j'ai réponudu à Hapax qui m'a demandé ce que je recherchais. Cela n'apparaît d'ailleurs que dans les commentaires.
Je n'ai, figure-toi, toujours pas commencé le mémoire!!!
Bonne journée, Pasacal