samedi 5 mai 2007

....Elle est vraiment belle...


Réveil tout de sueur et de frayeur vêtue, à 13 heures.
J'ai un bébé, même que c'est une fillette, même qu'elle est blonde,même que ses cheveux, ils sont bouclés, que ses yeux, ils sont très grands,très bleus et ronds comme des calots.
Je l'aime comme une oeuvre d'art ma fillette, je l'aime parce que c'est un mini-moi.

Derrière mon enfant, un homme, en qui je n'ai nulle confiance, un homme que je n'aime pas, un homme qui n'aime en moi que les belles robes, un homme qui attend que l'enfant(qui peut-être est le notre)s'endorme, pour assouvir ses pulsions printanières.

Mais même mon amour de maman revêt des limites toutes petites : aussitôt que cet angelot me chie et me pisse dessus, le rêve arc-en ciel se mue en cauchemar nauséabond, donc réveil, donc je pense à mon "insuffisant" autant qu'à mon immaturité quant à la maternité imminente.

Enfin, forcément, c'est à lui que je pense, lui qui toujours s'inquiète pour moi, lui, qui m'aime avec ou sans robe, même couverte de merde probablement, de sueur, assurément.

Cette nuit, comme toutes les nuits, l'homme sans innocence s'est manifesté textoïquement à une heure du mat' :
"Tu vas encore me dire qu'il est trop tard....".
Cette fois je lui ai répondu, désireuse de savoir pourquoi il m'appelait toujours à l'heure des putes, il vient de finir de bosser, c'est la saison des mariages, donc des banquets, mais il a juste envie de me voir simplement et il faut que je lui dise si je ressens le besoin de ne plus jamais le voir.

Peut-être une nuit m'appellera t-il quand le rêve sera encore rêve, et la, dans mon profond sommeil, je lui ouvrirai la porte...

6 commentaires:

citizen a dit…

Rêve prémonitoire, rêve tout court, on dirai que c'est le père de ta fillette qui t'inquiète plus que la fillette, et votre rapport a tous les trois, je crois que ça a du bon de se réveiller dans ces conditions: tout étais faux !
Mais ne pas oublier Freud -M- ! Le rêve n'est qu'un déguisement de l'inconsient, une forme comme une autre de ce manifester: surveille ton inconscient ! ( dommage que ce soit impossible par definition ... )

Hapax a dit…

L'explication freudienne à 2 sous est : rêve d'un enfant = envie d'une nouvelle relation ; difficulté à envers les chieries du gamin = pas prête pour autant à assumer ; crainte de l'homme et de ses envies = peur de ne pas trouver le bon mâle et que lui attende autre chose de la relation...
Avec l'homme sans innonsens, au moins tu sais ne pas prendre de risque...
(vive les posts sentencieux, non ?) ;-)

-M- a dit…

Hapax : Tu crois pas que ce rêve était prémonitoire quant aux résultats électoraux?! (l'angélisme, masque du chiage, crainte de l'homme : peur de me faire niquer par Joe Dalton...etc!)

Sinon, sérieusement, tu le sens bien, toi, l'homme sans innoncence??!!!

Hapax a dit…

Pour les élections, je ne t'en tiens pas responsable... toute hongroise que tu sois, tu n'as pas enfantée de Sarko ! ;-)
Rappelle moi, le sans innoncense, cet ex minet ressurgi du passé, c'est celui qui a femme et enfant ?

-M- a dit…

Non, Hapax! La lecture d'autres blogs que le mien te perd!
L'homme sans innoncence est celui que je n'ai vu que 2 fois, celui qui m'a fait croire que je pourrais lui refaire gagner son innoncence perdue, celui qui m'a laissé sans nouvelle après notre aventurette...

Hapax a dit…

Je ne lis plus que ton blog, c'est le lundi qui doit m'y perdre... ou ta nouvelle coupe ! ;-)
Donc, (i) tu l'as vu 2 fois en 2/3 mois et (ii) il t'a laissé sans nouvelle après... je voudrais pas être pessimiste, mais dit comme cela les signes cliniques invitent à un diagnostic réservé...
(Ou alors c'est la propre perte de mon innocence)