lundi 18 juin 2007

Le lundi, c'est voici

Je viens de quitter, le coeur lourd, mon Arnaud.
Raison? Mon ex a oscillé en quelques années entre bellâtre bobo à se damner et Willem Dafoe botoxé et collagéné, tout juste échappé de Spiderman 2, looser au demeurant.
Ne m'en veux pas mon A, d'autant que même toi, lassé par ma guitare, tu t'étais mis au pipeau.





Au temps béni de notre roots attitude. Je n'aurais jamais quitté pour un autre ma petite chambre rose pour le marron palestinien.
Quand on faisait l'amour, cachés dans les chars, qu'est-ce que je t'aimais...






Mais un jour, tu t'es mis à cotoyer Nicolas : Il est beau le résultat!

8 commentaires:

limbo void a dit…

déjà faire son service à Tsahal, ça aurait dû vous mettre la puce à l'oreille non ?

-M- a dit…

Quand il me l'a annoncé, j'ai eu peur en effet. Mais il portait si bien le treillis ;-) ....

J. a dit…

désolé je vais généraliser ...vous êtes vraiment incroyable avec les uniformes ...vous les filles! ;-)

Samo a dit…

Pourquoi ne me regardes tu pas dans les yeux? ;)

-M- a dit…

Parce que je ne veux pas toucher le fond de ta piscine ;-)

Samo a dit…

Crois tu qu'il y a un fond?

-M- a dit…

Un jour, j'y croierai.
En attendant : y a toujours plus profond que le fond...

Samo a dit…

Comme disait Kassovitz dans la Haine, "l'important c'est pas la chute, c'est l'atterrissage"
(enfin je me comprends)