lundi 23 juin 2008

Il va me manquer un peu

Il me faut me remémorer dans ses moindres détails son visage lors de notre dernier échange visuel (c'était il y a 8 jours) : ses yeux immenses m'étaient reconnaissants.
Il ne faut pas que j'oublie son "Encore!" après les 3 baisers langoureux, devant la gare et dans sa voiture. Enfin, son camion.

Il s'appelait Julien, habitait en Vendée, m'appelait son Panda.

Il était mon idole, et moi j'avais dix ans.

Il pouvait me porter, me soigner, me réparer mes joints, mes prises, mes lumières. Il me faisait à manger volontiers, me préparait des cocktails rhum-sucre de canne-menthe de vrai mec et aimait à me percer les boutons.

Je connaissais ses parents, ses amis, mais bien trop peu de lui.

Samedi, je les ai eu les couilles.
Je l'ai quitté.
C'était au téléphone, diminuée par son regard, j'en aurais été incapable.

C'est la première fois que je quitte quelqu'un que j'aime encore mais peut-être aussi la première fois que, me perdant dans le don de moi, je ne me rends même pas compte à quel point si peu, l'autre me donne.

Jusqu'à samedi...

Il s'appelle vraiment Julien, c'est important pour moi de donner son prénom, la ville dans laquelle il crèche est une station balnéaire à 20 km de Saint-Gilles-Croix de Vie. Son bateau a le nom d'une femme d'une autre génération.

Julien a des cheveux de filles tellement il les a beaux et un corps que seules la nature et la mer peuvent galber.
J'ai touché ses pieds et j'ai aimé ça, c'était la première fois pour moi.

Pourtant, Julien a toujours refusé de voir à quel point j'étais folle de lui. Il a toujours refusé de comprendre mon attache à la ville, préférant certainement que, de la vie, avec lui, je me détache.

J'ai grandi.
Ca fait mal.

5 commentaires:

Charl' a dit…

Je vois que c'était aussi le week-end "ménage"… (hum) (de tout cœur avec toi)

Mr.Z a dit…

moi perso, je ne donnerais même pas sa longueur de cheveux, il va se faire agresser par tout ce que la capitale a de strings.

baptiste a dit…

ah les marins, si tu veux des conseils...

richard a dit…

Pas la pire des solutions

-M- a dit…

Charl' : Pourtant, rien ne me semble encore propre chez moi.

Mr. z : Agresser sexuellement, ou bien?

Baptiste : Des conseils pour les noyer ;-) ?

Richard : La seule envisageable, hélas.