mercredi 7 mars 2007

Robe grillée


Pas grand chose à vous narrer ici d'autant que la lecture de certains autres blogs très très imbus d'eux-même, m'a presque filé des complexes...Heureusement que le "presque" revêt une importance toute particulière :celle de me faire revenir avec mes tout petits mots/maux...

Je me suis engueulée avec Anaïs récemment, une engueulade Barbara Gourde, ou plutôt "tu peux pas comprendre" style.

En effet, Nana-is se targue depuis que je la connais, de me taquiner dés que nous nous trouvons en société,et surtout si cette société est sienne.
Moi, gentille et surtout consciente de ce que je vaux (j'ai bossé pour Loréal, allons donc) et de ce que je peux susciter comme envie chez l'une ou l'autre (je vois d'ici sa tête à ma simple lecture!), je laisse couler : ce n'est pas facile d'être l'amie d'-M- moi et ce qui m'a toujours rassurée est la certitude que personne n'a jamais pris pour mot tout ce dont Anaîs m'incombait, ni même elle.

Mais lors de la dernière soirée à ses côtés, une de ses amies, très premier degré, très bien comme il faut, a pris pour argent comptant tout ce qu'Anaîs balançait à mon sujet et comme ce n'était pas des plus tendres, ça a eu le don de m'énerver sévère.
Le pire : lorsque je lui ai fait part de mon énervement face à ses incessantes attaques- n'ayant pour d'autre but que de se faire bien voir auprès de ses amis, de s'octroyer un semblant de domination- elle s'est accaparée mon énervement à moi et m'en a voulu et a explosé de rire quand je lui ai demandé de me prendre au sérieux.

Avec le recul, c'est compréhensif, ça fait un peu revendication de blonde ou ça fait penser aux mannequins ou pseudo-actrices qui se plaignent d'être jugées sur leur plastique alors qu'ado, elles étaient moches (non! trop dure la life!)
:"Vous savez, moi, j'étais si maigre et si boutonneuse au collège qu'on me tapait la tête contre les murs en me traitant de sale PD!"

Moi-je me plains d'être jugée sur mon attitude, quand celle-ci est celle d'une blonde car celà ne la rend pas plus ou moins estimable. Me voilà en train de défendre bec et ongles (même pas manucurés) les péroxydées, vivement que je me trouve un mec quand-même pour arrêter la branlette!
Fin du débat Gentille blonde foncée/ Méchante brune, donc.

La jalouserie, tu ne susciteras plus et ta grande gueule, tu continueras à ouvrir me chantonne -M-moi...

Elle vient de m'appeler à l'instant pour me proposer un week-end à Dam, ah mon amie ennemie!

C'est vrai ça, je n'ai pas écrit ici depuis un bail car le principal grief d'Anais à mon égard n'est autre le fait que mon sujet de conversation de prédilection soit "ils".
Bien rentrée dans son jeu, je n'en ai laché mot ici.

Mais pète un bon coup, ça ira mieux, me soufflerait là Noémie ou quelqu'autre âme bienveillante, comme -M- moi par exemple...

En vrac donc : j'ai revu mon Romain, je l'ai même surpris en train de me té-ma l'air de rien. Quand il est dans mon colimateur, je ne pense à rien, juste à la robe. J'oublie un temps son statut marital car il me laisse à penser qu'il préfère ma robe à celles imposées chaque jour par celle qui n'aime point(faut dire qu'elle se fringue au vieux campeur sa meuf).
Le voir m'anime d'envies d'aimer gratuitement, de draguer comme dans la série les années collège; d'attiser la jalousie, sa jalousie. L'envie de beauté, oui, c'est ça dont Romain est responsable, et moi je suis responsable de ce garçon que j'ai su apprivoisé, que d'honneur!

Le garçon sans innoncence, quant-à lui, attise en moi l'envie de robes très fluides, très douces, evanescentes, mais je n'ai plus d'argent : à lui de m'en donner la dangereuse illusion car sa robe à lui a de la beauté à revendre, mais on ne peut la laver qu'à la main, à l'eau froide. Pute de robe.

Et l'abscence de garçon, de proie même, bizarrement me rend particulièrement heureuse.

Si j'achetais une robe, aujourd'hui, tiens...?

14 commentaires:

Hapax a dit…

" la lecture de certains autres blogs très très imbus d'eux-même, m'a presque filé des complexes..."... c'est bien pour cela qu'ils sont sans intérêt... quand Narcisse trouve un Echo démesuré...

-M- a dit…

Rassure-moi, tu ne la trouves pas trop mégalo, moi-je ;-) ?

Hapax a dit…

Pas plus que le genre bloguesque ne l'exige... surtout quand un personnage tel Anais commence à prendre... de l'étoffe.

-M- a dit…

Et me voilà (presque) détrônée! J'en connais une qui a du retrouver le sourire ;-).
De l'avantage du mot "presque"....

Hapax a dit…

Presque... tant que toi seule a ici la parole, tu ne risques pas un putsch : son étoffe met simplement en valeur ta robe. :-)

Anonyme a dit…

Du moment que je ne vole pas toute la couverture...

-M- a dit…

Tu comprendras, dans toute son étendue, le choix des lits jumeaux...

Hapax a dit…

Rien de pire que des lits jumeaux, pourquoi pas superposés non plus ? Btw, elle fait koi dans la vie la Miss Anaïs ?

Anonyme a dit…

Ben voila, c'est reparti! ça drague à tout va! Après Staner, Hapax! Sauf que celui-ci a la classe de draguer les copines, en plus! Allez sur Meetic, les gars, ça ira plus vite, et vous n'aurez pas besoin de passer pour des pseudo-intellos.

Hapax a dit…

Frustré(e) nanonyme ? Faudra m'expliquer où tu vois de la drague et quel serait l'intérêt d'un numéro de ce type à l'objet purement virtuel ?

Laurent a dit…

Oserais-je relever complaisamment que la formule « passer pour des pseudo-intellos » est incorrecte en ceci que si l'on peut souhaiter passer pour un intello, pour un pseudo-intello, c'est plus rare :-)

-M- a dit…

Laurent : Staner doit être en train de chantonner "Avoir un bon copain, c'est bien ce qu'il y a de meilleur au monde."
Ah, les blondes!
Mais, ta remarque est justifiée, je comprends à présent qu'Anonyme avance masqué...

Laurent a dit…

Pour tout dire, Staner, que je connais un peu, n'a besoin de personne pour le défendre, mais je crois savoir qu'il a pu, ne serait-ce qu'un fugitif instant, envisager l'éventualité que je fusse l'auteur de la prose d'Anonyme.

Or, pourquoi pas, après tout, ce pourrait être drôle, mais par malheur, Anonyme a, jusqu'à présent, démontré qu'il était incapable d'opérer la distinction entre drague et rapport de séduction, et ça, ça me gêne :-)

Staner a dit…

Je suis flatté que l'on parle autant de moi par ici. Mais amusé par la teneur des propos. Sinon Anonyme est un bien jolie prénom et fort commode dans certain cas. Ulysse c'est bien fait appeler Personne.
Il reste maintenant d'être à la hauteur ...