lundi 30 avril 2007

Gargarysme

Évidemment : j'aime Romain Gary.

Sinon, j'ai soutenu mon mémoire cet après-midi, façon Sarko : convaincue des velléités que j'avançais, et comme lui, j'ai berné mon jury fort malléable au demeurant.

Ce week-end, fort d'un shampoing, ma coupe a perdu son effet stylé ; je ressemble dorénavant bien plus à Napoléon sur le pont de l'Arcole qu'à Victoria Beckham sur le retour (ce qui n'est peut-être finalement pas plus mal).
J'espère dés lors que je saurai appliquer la notice de ma nouvelle brosse lissante Calor.

J'ai revu samedi un garçon qui, il y a presque deux ans, n'apparaissait justement pas à mes yeux comme un garçon.
Mais Samedi, si. Mignonnet, même. Et encore plus lorsqu'il m'a fait part de sa situation matrimoniale : casé.
24 ans le petit, seulement. Cela me console.

Après cette entrevue, soirée d'anniversaire. Je diffuse des gaffes à profusion.
On m'accuse de "mélismes" (référence aux évangélismes d'une-telle) et ça m'énerve un peu.

Pas un garçon à ma hauteur (physique), je ne bois même pas pour oublier un éventuel pseudo-malheur.

Nous finissons dans un bar, je suis surprise de trouver Anais, la langue dans la bouche d'un "pote"-de centre droit-dit-on pour atténuer ses pensées-

Vices et vertus de l'alcool, sans doute.

La voir s'affairer à la tache de l'échange de bave me donne envie de ce mélange muqueux.

J'envoie un texto à.....l'homme sans innocence...pour lui demander qu'il passe me prendre.
Il accepte illico.
Mais je réfléchis et me dis que seul un baiser m'intéresse, que ça ne vaut pas le coup de le faire déplacer pour cela, certainement parce que ce seul baiser, je rêve de le partager avec un homme justement innocent.

Je l'invite donc par texto (encore) à se branler et à rester patient.

Ce qui ne l'empêche pas de me recontacter cette nuit pour passer me voir et m'empêche encore moins de laisser son message lettre morte.

Un babouin tente de m'embrasser dans le bar lorsqu'il me surprend à guetter mon portable. Cela me dégoûte les babouineries, surtout avec un babouin.

J'aimerais bien qu'un beau mâle me prête sa bouche,le temps d'un été.

18 commentaires:

Hapax a dit…

"la bouche d'un "pote"-de centre droit-dit-on "... et toi, de quel bord la bouche que tu cherches pour un été (c'est long un été, ça dure trois mois !) ?
(mais n'est-ce pas plus émile ajar que tu espères... par envie d'un gros câlin ?)

Joli Kiwi a dit…

Tout se tintamarre de lyrisme et de cavernosité (moi aussi, je suis trés fan de néologisme), alors que c'était aujourd'hui la soutenance?

Joli Kiwi a dit…

tellement que je met des "se" à la place "ce".

-M- a dit…

Hapax: Une bouche de gauche mais pas maladroite. Cette ambition me perdra, je sais!

Joli Kiwi : Je soutiens encore ce soir. Le blog est une soutenance de soi à soi, j'aime bien...

Citizen a dit…

Et bah que de revendications! Tout d'abord ton mémoire ... ( sur quoi d'ailleurs ? )
ensuite la bouche d'un homme pour un été... si l'important c'est la robe: alors il ne te reste plus qu'a allé à chez Paul&Joe trouvé ton bonheur et puis c'est la porte ouverte a toutes les opportunitées que du désir ?!
De manière plus sérieuse: un bouche pour un été j'ai du mal a y croire: un été: OK, une bouche: Non ... pas toi -M- ( en plus avec la brosse Calor qui fait que quand tu te sêche les cheveux ils sont brushés façon défilé de mode) allons... plus de prétetions enfin !

Hapax a dit…

Une bouche de gauche... petite ambition... grande restriction... ;-)
J'ai étonné, à ce propos, de découvrir que tu avais donné dans le meetic. Tu crois que ça peut déboucher sur qque chose ?

Pascal a dit…

Pas un garçon à ta hauteur physique c'est à dire que tu es grande et que tu traines à nabot city ? Ou alors comme tu es super belle (ou bonne, c'est selon) il t'en faut un super beau ? C'est quoi tes critères de beauté, tiens ? La plastique, purement physique, les muscles ? ou aussi les vetements, le soin ou non porté à l'apparence, la coupe de cheveux ? Ou alors encore un regard, un truc autre, une voix, un détail qui attise... nan ça c'est plus du domaine du charme que du beau, je crois.
Je suis curieux de savoir quelle tournure tu as employé pour lui dire que non, il avait qu'a se branler... Je crois que si je recevais un message du genre je dirai que c'est déjà fait, merci.
Je me suis ennuyé à Matrisque 2 dans la salle du gaumont des Champs. Plus qu'au premier mais moins qu'au 3°. Et puis ça y est je vois plus la vie comme Néo. Tout est à vitesse normale, crotte de bisque.

-M- a dit…

Citizen : mémoire sur les marottes de classe en petite section de maternelle qui favoriseraient l'acquisition du langage.
Le titre de mon blog, sinon, est un jeu de mot en rapport avec "l'important, c'est la rose". Dans ce titre, il faut lire le contraitre de ce qu'il défend de prime abord, à savoir : la désolation face au culte de l'apparence. De robe Paul et Joe, il n'y aura donc pas.
Je trouve déjà cela prétentieux d'espérer une bouche le temps d'un loooong été.
Mais peut-être as-tu raison, peut^-être qu'un bouche ne peut qu'être accompagnée d'une paire de yeux, comme dirait l'autre ils ont l'avantage d'être 2.

Hapax : Petite joueuse, en effet.
Meetic, c'est comme H&M, il faut fouiller pour trouver quelque chose qui finalement se délabre dés le 3ème lavage!

Pascal : Je suis grande et à cette soirée, les mecs étaient pour la plupart plus petits que moi. Peu de critères physiques justement mais des critères de charme, beaucoup.
Que te faudrait-il pour qu'un jour, tu revois la vie comme Néo?

Arno a dit…

Quel blog. je suis tombé dessus un peu par hasard et ma foi quelle écriture !
A défaut d'être cette bouche de l'été (car autant il est prétentieux d'en demander une, autant il est encore plus prétentieux de penser pouvoir l'être.. quoi que, une bouche on lui demande pas grand chose au final si ce n'est avoir deux lèvres) je serais les yeux de ce blog.
je suis curieux de ton futur et de voir qui sera à cette hauteur requise (et ce même si celui-ci ne sera probablement pas exposé dans ces pages).

-M- a dit…

Pascal : Au fait, le sms était simple (pour une fois)
"Branle-toi ;-) et sois patient"
Tu noteras le smiley....!

Arno : Bienvenue ici! Merci pour les flagorneries, j'essaierai d'en être à la hauteur.

Samo a dit…

Évidemment: tu as gagné...

un verre dans le lieu de ton choix
avec un homme
qui aime les femmes (qui se gargarysent)
qui ne prête pas sa bouche (mais l'offre entre autres choses)
qui n'a pas pour ambition première de jouer un rôle (encore moins d'être une pâle doublure)

Evidemment: rien ne t'oblige...

-M- a dit…

Quand, il y a encore quelques semaines, certains blogueurs m'affirmaient que bloguer, c'était pécho, je demeurais songeuse!!!

citizen a dit…

est-ce que bloguer c'est tromper ?

Hapax a dit…

C'est pécho avec moins de visibilité encore que sur meetic (sauf pour les lecteurs, bien sûr)... combien de lavages à ton avis ?

-M- a dit…

Hapax : Un seul, malheureusement.

Citizen : Tromper, parfois oui. Se tromper, souvent, c'est évident.

citizen a dit…

Alors bloguer serait peut-être se tromper ... en revanche peut permettre de tromper l'ennemi(e)

Hapax a dit…

Même pour un été, cela fait court...

Pascal a dit…

S'il y avait le smiley, alors... Nan ca va le texto est drole. Enfin, moi je me serai marré. J'aurai appellé le plan B ou C en m'arrangeant pour aller chez elle et m'éclipser après coup. Je préfère dormir chez moi.
En fait je n'aime pas voir la vie comme Néo. Donc ça me va. Je préfère les surprises, bonnes ou mauvaises à avoir sans cesse raison et me dire "maaaaah je l'avais vue venir celle là depuis un bail".
Good nite girl !