vendredi 6 juillet 2007

C'est sa tour-née

Sucer un mec ou l'écouter : même con bas...

J'avais envie de commencer cette note par une lueur de réalisme. Ceux qui l'auront comprise pourront à loisir commenter cette pensée.

J'ai dormi avec M. Eiffel : Ce garçon est équilibré, tant et tellement que je crains de le devenir aussi si je le côtoie trop. Equilibre équivaut à ennui, d'où cette peur. Oui, j'ai tort, me direz-vous mais non je ne veux pas filer droit, ça jamais.

Nous avons vu un film parfait "Persepolis", j'ai alors pensé à Charl' dans sa salle obscure à elle qui touchait la queue de son Mickey pendant que Spiderman gobait de la glue noire .
Mon Mickey à moi, en substitution, accrochait sa main moite à la mienne, tournant son pouce sur ma peau, sa façon à lui de pimenter la séance.

Sur le chemin du retour, il affichait un enthousiasme naïf sur le film "J'ai adoré, je vais me le télécharger" au lieu de m'attraper par les cheveux, m'emmemener sous une porte cochère et fuck les films d'animation!

Chez lui, commande de pizza elle aussi parfaite. Discussion parfaite, il me demande mon nom de famille. Obligée de me la péter femme Barbara : "Non, non, je ne parle pas de moi, je suis mystérieuse" (là, j'ai pensé à Simon et nos poilades régulières et absurdement jouissives)
Juste, j'ai pris plaisir à trier mes anecdotes en lui racontant mes soirées passées avec Didier Bourdon, Elie Seimoun, mon histoire avec Nicolas Rey (du cul), le désir que Beigbedder me publie, mon bac théâtre aux côtés du fils Bedos, mon j'aurais voulu être un artiste time raisonnait en lui comme une émission de TF1, probablement.
Lui afficher ces goûts là peut-être pour créer un fossé entre ses goûts à lui de grands espaces, de beaux paysages, de randonnées, de construction.
Ou peut-être était-ce ça (aussi) lui parler de moi...

Possible que mon esprit critique ait été décuplé par cette vision de lui (d'ordinaire "cool") en tenue de boulot : petite chemise rouge Ralph Lauren et pantalon droit gris rayé. Pourquoi acheter une chemise rouge? Pourquoi la rentrer dans un pantalon? Et pourquoi des rayures sur ce pantalon?

Devant lui, je me sentais Miss Désir avec ce simili-bas de jogging, ces petites baskets de fillettes usées juste ce qu'il faut pour faire genre "hey mec, ma vie est une course" et ce haut noir aussi classe que décolleté. Mais toujours ce même refrain : "Je me noie dans tes yeux".

Merci les joints pour les baisers qu'il a fabriqués, pour ses "T'es incroyable", pour ses "Arrête -M-...", pour mon "J'aime quand tu me tires les cheveux", pour mes questions : "J'te fais peur?"
"J'te plais?" ("Oh oui, un peu trop d'ailleurs)...

Ce week-end, Monsieur accueille un couple d'ami du Sud (coup classique pour un mec bien sous tous rapports), il me propose donc de faire office avec lui de badaud de banlieue, au château de Versailles et -M- la tasse-pé de lui répondre : "Je te vois pas pour me taper des chateaux moi, je préfère les tours, je viendrai chez toi, dés leur départ dimanche soir".
Monsieur Guimauve n'a pas apprécié cette réfléxion à la Nelly Olsen, comme je n'aurais pas supporté qu'on veuille jouer avec moi de la sorte.
C'est con ce comportement, je sais que ça pourrait marcher avec ce type mais je fais en sorte de m'enliser dans la prétention et la froideur avec lui, juste pour qu'il me prouve que Mi a raison d'être avec une autre et que Michaël a tort de m'aimer autant.
Cette nuit, d'ailleurs, j'ai rêvé de Mi.

Putain, il me faut les recettes de la construction du couple. Je vais chercher de suite sur quinenveut.com....

20 commentaires:

Joli Kiwi a dit…

le truskel, c'est sympas, y'a du rock, les bières sont pas chères et c'est plein de beaux suédois et de jolies islandaises.

Hapax a dit…

"petite chemise rouge Ralph Lauren et pantalon droit gris rayé"... "chaine autour de son cou"...

Kom koi...

-M- a dit…

Comme quoi, quoi?

En civil, il n'est pas du tout comme ça, plutôt pantalons larges, hauts en lin, très cool le Raoul.
D'où le choc d'hier soir!

Hapax a dit…

Marrant, on pourrait croire que tu le défends... :-)

Non, juste que... ce style (genre ?) correspond tellement peu à ton reflet dans tes écrits... que ça laisserait - presque - pantois. Peut être est il… un peu trop... ou pas assez...Je ne sais.

Un peu déçu, suis-je sans doute…

Mais c'est bien : on se dit que tout est possible, ça laisse beaucoup d’espoir ! ;-)

Limbo Void a dit…

mouahaha.
Là c'est drôle, et pas trop sucré !
Par contre : mauvais choix de film "Persepolis" c'est mauvais, bien pensant et lénifiant.
mauvais choix de plat, les pizzas ça se commande pas.
Mauvais : la porte cochère et les cheveux, il aurait pas dû laisser passer l'occase.
MAIS le week-end avec le couple du sud, faut pas rater ça, c'est tout un programme !
Merde qu'est-ce que vous attendez !

Hapax a dit…

Avec le second paragraphe de ta réponse, mon dernier commentaire est à contretemps total.

Mais je suis ravi (?) de voir que j'ai eu raison puisque cela t'avait choqué...

Adieu les espoirs du tout est possible, Salut ô pire qui est toujours possible !

Always expect the unexpected.

-M- a dit…

LB : J'ai adoré "Persepolis", un bijou de féminisme, de didactique et d'auto-dérision. Communisant, certes, mais le choix est-il seulement laissé?
Quant aux cheveux, tu n'as pas bien suivi, justement il a fini par me les tirer (mais pas dans la rue, soit)
Il est hors-de-question que je rencontre son couple d'amis ce week-end. Je pense de toutes façons que je l'ai bien refroidi le petit, et c'est con. (et c'est là tu vois, que la guimauve me manque)

Hapax : Il faut que je change, si, il le faut et que cela ne te déçoive pas...

limbo void a dit…

donc vous êtes libre ce week end ?

-M- a dit…

Non, je suis fidèle. Je pense à lui. Je veux l'avoir. J'ai fait en sorte hier soir que ça ne soit pas gagné, j'ai semé le trouble en lui...en moi, pour me targuer de pouvoir le séduire à nouveau.
Oui, je pense à lui, et non, je ne souhaite pas entendre "J'ai envie de te la mettre"...;-)

limbo void a dit…

touché !
(mais pff...)

-M- a dit…

Pourquoi pff?

limbo void a dit…

bah parce que...

-M- a dit…

Parce que tu la trouves mièvre mon histoire?
Mais bordel, aussi paradoxal que ça puisse paraître, j'en ai besoin de ce mièvre!

limbo void a dit…

non, parce que t'es libre ce week end et tu veux pas me voir (on est pas obligés de coucher si - comme tu dis - la fidélité est une valeur pour toi.)
mon "pff" n'avait rien à voir avec la mièvrerie.
Je maintiens mon avis sur "Persepolis" (et sur la porte cochère)

-M- a dit…

Tiens donc : le tutoiement...
Fourvoyeur!

limbo void a dit…

c'est toi qui a commencé !
Je reviens au vouvoiement sans problème (et avec plaisir)

P. a dit…

On se croirait dans du Vincent Delerm

Fred a dit…

La clé de l'énigme est dans le troisième paragraphe non?

-M- a dit…

Tu crois donc que c'est dead avec M. Eiffel?

Hapax a dit…

Besoin que tu changes, peut-être... Juste que j'ai du mal à t'imaginer cotoyant un petite-chemise-rouge-RalphLauren-&-pantalon-droit-gris-rayé-avec une chaine autour du cou...

Privilège/désir d'appropriation du lecteur... je souhaite mieux pour celle que je lis ;-)