mercredi 19 septembre 2007

Question de responsabilité...

9 commentaires:

Aki a dit…

L'un des plus grands film francais de tout les temps !

-M- a dit…

OUI!

Charl' a dit…

"c'est pas ma faute c'est universel" (j'adore)
(la compréhension du parisien moyen) (et des autres)

J. a dit…

Si je puis me permettre et pour faire la synthèse des 2 commentaires précédent. C'est juste l'un des plus grands film parisien de tout les temps ... les parisiens ont du mal à voir plus loin que ...

-M- a dit…

Traduction : J. a bien aimé ce film, et les autres (dont moi) l'avons adoré ;-)
Mais il est vrai, il faut rester rationnel : c'est un bon film français, un film de son époque, pas de tous les temps. Même si...

J. a dit…

Sincèrement je ne peux pas dire que j'ai aimé ... ce film ne peut touché qu'un certain milieu parisien ;-) ... Je l'ai juste trouvé intéressant parce qu'il a un côté très sectaire nuancé par des clins d'oeils qui rassurent ceux qui ne sont pas membres de la secte (et qui ne veulent surtout pas en faire partie) ... en gros ... Desplechin dit : « bon d’accord on est grave mais au moins on en est conscients ! » :-).
Je dois avouer aussi que je n’ai tenu jusqu’à la fin du film ...la première fois ...je l’ai vu qqs mois plus tard ...

-M- a dit…

Au dela d'un certain parisianisme dont le film se défend, celui-ci aborde des thèmes simplissimes et ce, avec grande intelligence. Voila pourquoi il touche beaucoup d'entre nous.
Hermétique dans la forme, juste dans la forme.
Mais moi, tu sais, j'adore la tour Eiffel ;-)

Marie a dit…

grand film culte de mon adolescence, j'en suis heureusement revenue, trop bavard, trop snob trop compliqué. mais ct bien quand même. ma scène préférée est la scène finale, le fameux coup de fil!

Aki a dit…

Bon alors la je ne peux laisser ca. Que signifie un film parisien ? Ou plutot c'est quoi un film provincial ? (Taxi 27 ??). Franchement c'est se moquer des provinciaux. Au cours de mes études j'ai du vivre dans un trou et je peux vous assurer qu'il y avait toujours du monde pour aller voir des films de Desplechin. Au cours d'un festival de cinéma, j'ai meme pu claquer la bise à Kusturica ! Donc non décidement je n'aime pas qu'on traite un film de "parisien". A la rigueur je peux accepter "intello" dans le sens ou il ne prend pas le spectateur pour un imbécile. Mais qu'on ne me dise pas qu'il n'y a qu'a Paris qu'on se prend la tete pour des conneries :)