jeudi 7 décembre 2006

Cimer


Allumer sa clope à l'envers, apprendre de soi que de prime abord on paraît inaccessible puis vite destabilisée, se faire jauger, juger, analyser, reluquer, avoir envie de pisser beaucoup beaucoup, se rendre à son tour destabilisante, reprendre le dessus pour mieux le perdre, se demander si l'autre pense à nous quand il ne dit rien et qu'il fixe un chien au poil soyeux- pas un labrador, je connais pas la marque- malgré le fait qu'il nous croit manipulatrice, dominatrice, joueuse, peu romantique,qu'il a hésité à se rendre au premier rendez-vous, apprendre que rien ne valent les sous-vêtements marron, qu'il vaut mieux agir que d'avouer à l'autre le bien que l'on pense de lui, que la couleur rouge est foncièrement dégueulasse, que la couleur chair n'est guère mieux, ne rien dire, croire et craindre en début de soirée qu'il va falloir s'atteler à l'exercice des jeux de société étalés derrière nous, avouer qu'on n'assure pas une cacahuète aux échecs, se demander si ses yeux sont maquillés, lui dire qu'il ressemble à mon premier mec, traverser Paris avec des talons- souvent sur la pointe des pieds pour éviter le bruit de pute qu'ils laissent -mais ne pas avoir mal aux pieds arrivée rue R., philosopher sur les poignées d'amour, le bonheur des imbéciles heureux, entendre de l'autre que beaucoup de choses sont malsaines, lui apprendre le mot "manichéen", que la vie est grise et les gens avec sans réussir à obtenir son accord, puis enfin, vouloir envoyer simplement un "Merci." par sms en oubliant qu'il n'a pas de portable : ça aurait pu me déplaire.

14 commentaires:

Cédric a dit…

Un mec qui ne connaît pas "manichéen", qui a des goûts de merde en matière de lingerie et qui n'a pas de portable me laisse sceptique. Mais moi, ce que j'en dis...

anne a dit…

"Allumer sa clope à l'envers".C'est du toi, tout craché, ça!!! ça me rappelle des choses lointaines, très lointaines. Eternelle ado, va!

Anonyme a dit…

J'aime bien ta touche, faussement innoncente.

Vincent a dit…

Hum… J’aurai préféré ne pas avoir à répondre…
A te lire tu as passé une excellente soirée… Je pense donc avoir été parfait, sans prétention aucune, et estime devoir continuer à être le moi que tu connais lors de nos prochaines rencontres alcaloïdiques…
D’autre part, saches, très cher, que mes yeux sont naturellement beaux et originaux. A l’inverse de ta remarque récurrente dans mon entourage.
Bonne lecture.
Bien heureux sont les ignorants…

Cédric, je ne vous connais pas mais vous avez l air bien marrant.

cédric a dit…

Merci, je te renvoie le compliment, donc tu es Vincent, enchanté mec.

Cécile a dit…

Je t'avais dit que bloguer tue ;-)

Mel a dit…

Je me tape 1 heure de RER B d'Antony, je rentre en projetant humblement de souffler un peu, pour tomber sur une polémique de comptoir engendré par ce foutu blog. Alors, en synthèse : Cédric est un con, jaloux certainement. Quant à toi V.,ne prends pas la mouche, j'ai voulu, maladroitement certainement, comme d'hab., t'adresser un compliment sur tes yeux en message subliminal, effet raté. En conclusion, tu as peut-être raison Cécile

Anonyme a dit…

Bon, Cédric, je n'ai pas l'honneur de te connaître mais tu as l'air de kiffer grave l'auteur de ce texte. Malheureusement, tu n'es pas très fin en dévoilant toutes tes cartes, c'est pas comme ça que tu vas pécho vieux.

cedric a dit…

on peut "kiffer grave" quelqu'un sans avoir envie de la pécho. Le sexe, toujours le sexe! Cette nana est grande dans tous les sens du terme et c'est la aussi que ça coince : elle est plus grande que moi. Mais bon, c'est déplacé de parler d'elle comme ça, elle n'est pas à vendre ou alors bien trop cher pour vous. A propos de mon premier commentaire, je ne pensais pas qu'il valait réponse. En tous cas je me suis fait un pote et c'est plutôt cool! Bon, mel, garde la che-pê!

prof a dit…

Je viens de découvrir ce blog, fort plébiscité dans le milieu enseignant car pédagogiquement hautement instructif. J'aime particulièrement le texte sur Dieudo qui bizarrement n'attise pas de commentaires. Je suis d'accord avec toi, il est difficile de se faire comprendre par ce média alors fais le tri. A part ça, tu écris plutôt bien, c'est doux, frais et grinçant à la fois. Bonne continuation!

mumu a dit…

faut pas être gentille avec les garçons, c'est tout ce que m'inspire ces commentaires.

Mel a dit…

mumu, je ne suis pas gentille avec "les garçons" comme tu nommes nos chers géniteurs. Pourtant mon texte l'a été interprété comme tel et c'est fort regrettable. J'essaie juste de tendre à la vérité, balancer en vrac ce que je ressens. Mais c'est un tort. Car comme dirait l'autre, Michel Berger en l'occurence : "Pour me comprendre, il faudrait savoir qui je suis". C'est plutôt bizarre ce texte car ce que j'y ai écrit de plus flatteur (cf les yeux) est la seule chose qui ait été relevée et ce, négativement. Je ne fais jamais de compliment, ça doit être pour cela que quand ça vient, tous les 36 du mois, c'est mal dit, mal fait. Enfin, l'essentiel c'est de s'en foutre, on en revient toujours à ce principe (mal)heureusement.

arno a dit…

Je ne connais pas Vincent mais s'il a réussi à te faire passer une soirée sympathoche et rendre Cé jaloux c'est qu'il est fortiche, je suis bien placé pour savoir comme tu es difficile. Mais arrête de te prendre la tête pour des conneries ma jolie, je ne parle pas des mecs hein ou du mec j'en sais rien moi je connais pas ta life, mais du blog, il est super et tout va bien. Bonne journée, bon badminton!

Mel a dit…

Merci Arno. Au taquet pour le badminton! Non, c'est pas vrai : je ne sais pas si je vais rester à Antony cet a-m, Prune ayant dormi chez moi, la nuit a été courte et je crains que le cours d'allemand ne m'achève. On se catche dans la journée.