mardi 17 avril 2007

Mes nuits sont plus belles que vos jours, mouais, pas si sûre...

Ce soir, très tard, quand sa "femme" sera couchée et que sa petite fille dormira paisiblement, E. passera me prendre.

Il m'emmènera sur la butte et nous fumerons des joints.

Il m'affublera de ses éternelles paroles douce-amères :
j' aime ta, peau c'est ouf ça cette alchimie avec ta peau..., il m' arrive encore de penser à nos tendres ébats adolescents, ton bronzage te va bien; t'es trop fraîche, tu me fais délirer, t'es trop "chan-mé", ma "femme", elle, n'est pas juive : dommage...

Et moi, comme d'hab', je lui en parlerai de sa "femme", de sa fille, je l'assommerai aussi de lui à qui il me fait penser.
Je me lamenterai sur mon sort de célibataire, il me dira que je suis encore un bébé et qu'un bébé ne peut faire de bébé. Qu'il faudrait que j'accouche directement d'un rejeton de 14 ans.

J'aurai furieusement envie de l'embrasser mais même défoncée, je me l'interdirai. Pour sa fille.
Lui, aura envie de moi mais comme je l'aurai culpabilisé, il s'interdira de m'en faire part.

Faire culpabiliser autrui de me désirer, telle est la spécialité du chef -M-,ne me dis pas que ça te plaît et que t'en demandes encore....



2 heures après... :

E. ne m'a rien dit de tout ce qui se trouve ci-dessus.
Il m'a complimentée sur mon trench beige (j'aime bien ton petit imper), a su apprécier mes chaussures à pois (c'est bien, c'est style Bardot), s'est montré déçu quand je lui ai sorti de quoi rouler seulement un stick, a pris soin de trouver un banc non venteux, "pour que ta mèche tienne".

Il a aussi parlé de sa "femme" qui conduisait mal, de Ségo qu'il trouvait bonnasse, des filles qui montrent leurs nibards au moindre rayon de soleil,
du calme : la clé de tout, paraît-il.

Je lui ai parlé du match du PSG, de Michaël, de la weed d'Amsterdam.

Je lui ai dit qu'il n'était pas aussi calme qu'il se le persuadait, qu'il fallait absolument voter Ségo.

Il a émis le désir de me voir jeudi ou vendredi pour déjeuner, je lui ai dit que j'étais prise ces jours-ci, de manière hautaine.

Je ne suis pas assez défoncée moi, soirée décevante.

4 commentaires:

Joli Kiwi a dit…

à défaut de partager autre chose...

Brav a dit…

J'allais dire... un peu une soirée de lose... et puis ta conclusion est la même que la mienne...

limbo void a dit…

Tout ça ne vaut pas les gares ;-)

-M- a dit…

Limbo Void : Quelle gare? Quelle heure? Quel jour?