jeudi 18 octobre 2007

Jour de grève, comme un grand pull, tu me protèges...

Tout était prévu : le trajet à petons jusqu'à Saint-Lazare avec une amie, le réveil à 6 heures, même la table du petit déj' était déjà dressée, les baskets sorties. Tout.
Le réveil fut obéissant dés 6 heures, mais le trouvant obséquieux, je ne lui donnai pas raison et me rendormai tout de go. Les quatre heures de sommeil qui s'ensuivirent furent alors ponctuées de cauchemars de mauvaise conscience, ça m'apprendra.

J'ai planté mes élèves qui m'attendaient, sourire en coin pour un championnat inter-école d'athlétisme, les parents accompagnateurs et mon amie.

La grève a bon dos, je te le dis moi. Tout le monde s'en plaint mais combien comme moi, en profitent bassement pour s'octroyer une journée de pu-pute esthéticienne-powerplate?Moi, j'ai honte. Va falloir que je me trouve une sacrée punition.
Bouffer du chocolat pour compenser et grossir?
Rester enfermée à Wizzer ou poker?
Manger des haricots verts?
La punition est trouvée : je me pose des questions d'esthéticienne, tiens, ça me double-apprendra!

2 commentaires:

hellohlala a dit…

Comme un grand pull ? Mais tes collègues vont penser que tu as retourné ta veste.
Ca va papoter vendredi matin...

Fred680 a dit…

ouh que c'est mal. repens toi vilaine chose.